English version

La comptine de l’oreillette

Oreillette du LanguedocVivement le prochain Mardi-gras et le carnaval ! Dans mon costume de Princesse Mél, je suis au centre du char qu’on a fait avec ma classe pour le grand défilé. On organise des jeux amusants. Et puis, c’est la saison où je confectionne plein d’oreillettes avec Grand-mère et on invite toutes mes copines. Hummm, une pâte craquante à souhait, quel délice !! Avec en touche finale le sucre qu’on saupoudre sur le dessus : y’en a pour tous les goûts… Moi, j’aime bien le sucre glace car on dirait comme de la neige !!!

Un jour, j’ai demandé à Grand-mère pourquoi on appelait ça les « oreillettes », drôle de nom quand même ! Elle m’a répondu : « eh bien, vois-tu, la recette de l’oreillette a de très lointaines origines : il faut remonter jusqu’au XIVème siècle au moins où elle figurait sous le nom d’orillecte. Il y a 2 théories sur les origines de l’oreillette selon Monsieur Esparcel qui était un grand pâtissier sur Montpellier : les uns disent qu’elle aurait été créée pour que les producteurs d’huile d’olive dégustent leur huile, d’autres l’associent aux fêtes des vins de cru durant lesquelles on se délectait de ce dessert familial. Mais pour expliquer le nom, il y a aussi 2 théories. Moi, j’ai connu l’oreillette quand on la faisait ronde, on n’utilisait pas le rouleau pour étaler la pâte comme aujourd’hui : on s’asseyait par terre, un linge sur les genoux  et on étirait la pâte épaisse dans tous les sens jusqu’à ce qu’elle soit toute fine formant des petits disques, puis on les plaçait dans de l’huile qui crépitait dans un poêlon placé au-dessus du feu de la cheminée. Après friture, on pouvait alors comparer la forme et le relief irrégulier des oreillettes au pavillon de notre oreille. L’autre explication encore plus amusante serait, qu’à une époque très ancienne, on plaçait la pâte sous l’oreiller pour la laisser fermenter. Quoi qu’il en soit, l’oreillette a plein de noms différents dans les contrées du Sud : rien qu’en Languedoc-Roussillon, on la nomme également merveille ou bunyetes. Mais on retrouve des produits similaires avec des formes variées du Poitou-Charentes jusqu’en Italie où la tradition du Carnaval égaye les villages et réunit toutes les générations à l’approche du Printemps ! »

 << La comptine de mél La comptine du citronnier >>

PROFESSIONNEL

ENTREPRISE

Coordonnées
SARL CMJ CHIPS MAISON
ZAE du Mijoulan
2, rue des Carrières
34 680 St Georges d’Orques

Tél. 04 67 75 11 12
Fax. 04 67 45 00 06
nous contacter

PARTENAIRES



Ce site Internet utilise des technologies récentes. Merci de mettre à jour votre navigateur ou de télécharger Firefox.